Zen


Durant mon adolescence dans les années 90, j’ai souvent croisé des tags Zen. Le genre de tag au fat cap qui se voit bien ! A l’époque je ne savais pas que c’était le cousin de mon voisin de pallier, et aujourd’hui je me retrouve dans son atelier. Voici un article sur un homme qui a su transformer ses expériences en œuvre d’art.

Lors d’un shooting photo que mon fameux voisin vient de créer, son cousin nous a rejoint. J’étais content de pouvoir le rencontrer personnellement car je le connaissais uniquement à travers les réseaux sociaux. Aux premier abord on capte directement qu’il a du charisme et qu’il est plein d’énergie. A peine arrivé il a sorti un marqueur Molotow et il a fracturé le bowl de signatures Zen. J’en ai profité lui ai parlé de mon projet autour des artistes qui représentent Marseille et il a accepté d’en faire partie. Tout s’est enchainé très vite, avec lui pas le temps de perdre son temps, une fois le shooting fini, il m’emmène dans son ancien collège, là ou il a commencé à poser ses premières signatures en 1988.

C’était une bonne idée de réaliser son portrait là-bas, je trouvais que ça avait du sens mais après le shooting je sentais qu’il y avait mieux à faire, une espèce d’insatisfaction régnait en moi. Je lui ai envoyé les photos et je lui ai proposé qu’on refasse un shooting mais cette fois ci dans son atelier. Me voilà devant la porte de son atelier, je le contacte en lui disant que je suis bien arrivé et il me répond “je pars de Vitrolles”, je bug sur le coup. C’est à 30 minutes de route ! 10 secondes après il ouvre la porte, je découvre que c’est un gros blagueur le mec ! On commence à parler et moi qui croyait rester une petite heure pour réaliser mon portrait, j’ai fini par passer l’après-midi a ses côtés. Il m’a raconté qu’il a beaucoup été influencé par ses deux cousins Stéphane Civiletti alias Seal LSD et Christophe Civiletti alias Tricky DCD tous les deux membres des premiers groupes de graff sur Marseille.

Ses premiers blazes avaient été choisis par ses cousins, le premier etait “sato” puis le second “kest”. C’est avec eux qu’il a fait ses armes.Ce n’est que deux ans plus tard que Frank a choisi le nom d’artiste qui le suivra toute sa vie “ZEN “, je pensais qu’il l’avait choisi par rapport à son tempérament, mais rien à voir au vu de son hyper activité ! Frank est quelqu’un de très manuel, dès son plus jeune âge il se sert des outils qu’il a portée de main pour construire, réparer ou embellir toutes sortes d’objets.
 Après plusieurs années dans le crew  “2KC ” fondé en 1995 avec Veter, Zen décida d’évoluer dans un autre discipline, sans choisir la facilité il commença par la mosaïque puis de fil en aiguille, il inventa sa propre technique la sculpture de faïence.
C’est un travail de titan, il découpe chaque pièce de faïence une a une pour les assembler et réaliser des portraits monumentaux !
 Il a déjà réalisé de nombreux tableaux, qui ont tous été signés par les artistes représentés dessus (Adriana Karembeu, Lewis Hamilton, Manu Chao, Will Smith, Moussa Maaskri…), il a également été exposé dans le prestigieux hôtel Martinez a Cannes.
 L’acteur John Travolta qui vient tout juste de signer le tableau de Zen à Monaco.
Zen tend fièrement le Posca a Will Smith pour qu’il signe son tableau lors de son exposition au Martinez à Cannes.
 
Zen et l’acteur Moussa Maaskri.
 Zen vient tout juste de finir son dernier chef d’oeuvre, le portrait d’Alain Delon.

Frank est une personne que j’ai appris à connaitre au fil de nos rencontre et c’est quelqu’un que je considère comme un grand frère. Il me conseille, me motive et m’aide à avancer dans mes projets photos. Désormais, on va peindre ensemble et après 11 ans sans avoir touché une bombe de peinture, il a déjà beaucoup de talent dans ce domaine, en peu de temps il a affiné son style, et il travaille constamment ses lettres.

C’est un artiste très talentueux qui ne cessera jamais de nous étonner tant par sa précision, que par sa créativité, mais avant tout c’est une personne avec un grand cœur et d’une sincérité sans égal.

 

Vous pouvez retrouver tout son travail sur son compte Instagram et sur sa page Facebook.
Damien Chamcirkan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *